•  

    La pose de la touche.

    ........

    La encore, le bon alignement est primordial.

    Il ne faut surtout pas que "ça glisse" sous presse.

    Alors, 4 petits ergots, et voilà la touche bien "crochetée"

    dans le cèdre tout tendre du manche.

    -####-

    La scéne (mise ?).

    Sous presses, donc.

    Voyons voir si l'alignement est respecté...

    Là, c'est tout bon.

    Là aussi.

    Le manche faisait un 1/2 mm. de plus de chaque côté.

    Mise à niveau, et aussi enlever les résidus de colle.

    Et voilà !

    Un café, maintenant.

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Le placage de talon.

    En palissandre idem la touche.

    -*-

    Une habitude maintenant,

    la petite touche GG ukes.

    Comme une évidence pour accompagner

    les courbes et volutes du talon.

    Et puis, le placage protégera le cèdre si tendre de l'extrémité de la base.

    ¤¤-¤¤

    sarcastic


    votre commentaire
  • L'ajustement du talon

    et le collage du manche.

    -*-++-*-

    La liaison manche/caisse

    est assurée par un tourillon Ø 10 mm. en bois dûr.

    .¤¤¤.

    Le banc d'ajustement sert ici de "marbre",

    pour garantir un assemblage bien dans l'axe,

    le manche sur le même plan que la table.

    ..##oOo##..

     


    1 commentaire
  • Les trous de passage des mécaniques.

    Dans la tête.

    Mécaniques Waverly "vintage".

    Petites, sobres, minimalistes,

    avec un ressort de précontraînte, parmies les plus légéres

    du marché, avec un look rétro et classe (boutons ébène).

    -*-...-*-

    Pour ces tuners, les trous doivent être bien spécifiques,

    si on veut obtenir le meilleur fonctionnement possible.

    ~.~.~

    De Ø 1.5 mm. (centrage) à Ø 4 mm. fort en mode progressif.

    L'axe Ø 4.2 mm doit coulisser "gras", mais pas plus.

    Les Ø 7.5 mm sont traçés le plus concentiques possible.

    Une meule conique sur une Dremel, et hop, en douceur.

    Les surfaces d'appui des coupelles et des corps des mécaniques

    sont maintenant réalisés.

    Un montage "pour voir".

    Ca tourne gras, mais tout de même fluide.

    Il faudra quand même plusieurs semaines d'utilisation pour obtenir une mécanique

    agréable, relativement douce et précise.


    votre commentaire
  • Maintenant, il va falloir ajuster le talon

    du manche à la caisse.

    ~~

    Le talon, tulipé, devra épouser les courbes des éclisses.

    En respectant le point de jonction à la 13é frette,

    trés précisément.

    -*-*-*-

    Un banc d'alignement, où la caisse peut coulisser, tenue en translation

    par les 4 petits tasseaux,

    voilà une base de travail vraiment pratique.

    Bon, et bien... y'a plus qu'à !

    yes

     


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires