• ... Quelques lignes ...

    ... Pour une étiquette...

    ¤¤¤

    ~~****~~


    votre commentaire
  • La mise en forme des éclisses.

    ----

    Une quinzaine d'heures de baignade.

    Un fer à 140°.

    ****

    Pas trop vite, pas trop doucement non plus.

    Laisser le bois trouver sa place sur la forme.

    Prendre soin à ne pas casser les fibres.

    ¤¤¤¤

    Les photos.

    ~~~~

    Encore une fois ... rien ne presse ...

    ######


    votre commentaire
  • Le ténor en cours.

    ----

    Les blocs de caisse.

    En acajou.

    Le bloc de liaison manche / caisse,

    choisi dans un bois dense,

    pour optimiser la transmission des vibrations.

    Le bloc arrière, en acajou peu fibré,

    pour grappiller des grammes.

    *****

    Je coupe les fibres en surface

    pour éviter les arrachements au percement.

    Un "bouche trou" du tourillon de renforcement de la liaison,

    pour éviter, au collage du manche à la caisse,

    des coulures dans la caisse.

    Souvenir de ma première fabrication d'un ukulélé ...

    ... Il a environ 10 ans ... 

    Et voilà.

    ¤.¤.¤.¤.¤


    votre commentaire
  • Voilà donc le "travail" des barrages

    de la table.

    ¤¤¤¤

    Deux barres d'harmonie

    ( de part et d'autre de la bouche - soundhole )

    et un barrage en éventail - fan - composé de trois pièces.

    *****

    Des natures de bois différentes :

    - De l'acajou dense et raide pour l'éventail.

    - Du Red Cedar "soft" pour les barres d'harmonie.

    La coupe des "barrettes". 

    Les barres d'harmonie juste collées.

    Au "travail" !

    La mise en forme des profils.

     

    Et voilà !

    L'éventail - 3 pièces.

    Bon - on va dire - que là, voilà une table bien ... barrée !

    ~~~~


    votre commentaire
  • Un ukulélé, c'est quoi ?

    29 pièces de bois.

    Enfin, pour ce Ténor.

    ....

    Un ensemble, qui au final, devra être un outil,

    mais pas que , puisque instrument de musique.

    ----

    Alors, dans cette chaîne, 

    où chaque partie devra être en adéquation avec l'autre, les autres,

    il y aura toujours ce point de balance : la bonne épaisseur de matière.

    Selon les essences de bois, leurs qualités, leurs points de "faiblesse" aussi.

    *****

    Si il y a bien une synthèse de cela, ce sont les barrages.

    Quels bois choisir, les panacher,

    leurs dimensions, leurs placements et leur mise en forme ? ...

    Où enlever, où laisser de la matière ?

    Par de réponse marquée :

    Intuitivité et expérience,

    toujours en s'appuyant sur l'expérience "des autres".

    Ne jamais vouloir réinventer la roue.

    ----

    Avec, pour l'ensemble de la fabrication,

    pour un même format, diapason,

    la volonté de donner  corps à un instrument polyvalent, ou typé ...

    .......

    De toutes les façons, il y aura toujours la surprise des premiers accords.

    ¤¤¤¤¤

    29 pièces de bois ...

    .../...

    Ah oui !

    Plus un tube carbone, sur mes ukulélés ...

    oooo

    -*-     o    -*-


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires