• La pose du chevalet.

    ----

    L'axe longitudinal de la fente

    du sillet doit se situer à un demi diapason

    de la 12é frette, plus la compensation.

    .....

    La compensation est nécessaire pour conserver la justesse

    quand les accords sont plaqués.

    Cette valeur de compensation est variable.

    Ici, elle sera de 3 mm.

    ****

    Avant de coller le chevalet,

    la table est progressivement affinée dans sa périphérie,

    afin de favoriser les vibrations.

    Les repères et prises de cotes.

    Le chevalet est maintenu en position

    avec une colle repositionnable

    pendant le percement des deux trous des pions dans la table.

    Les pions de positionnement et de maintien.

    Les presses ne devront pas écraser les deux barrages en éventail.

    La cale à semelle souple ( deux "niveaux" )

    et le chevalet acajou.

    Sous presses.

    Le percement des passages des cordes

    dans la table.

    o-**oOo**-o


    votre commentaire
  • Le placage du talon.

    En palissandre, tiré de la même planchette que la touche.

    -----

    D'abord, la mise en continuité du talon à la caisse.

    Bon,

    il faut enlever quelques millimètres.

    Le petit gabarit.

    Le palissandre.

    La découpe du placage.

    Hop, collé !

    Un canif de luthier,

    des ciseaux à bois,

    et des abrasifs ...

    Symétrique dans sa forme.

    Dans l'axe du joint de collage

    de l'assemblage en livre ouvert du dos.

    ------

    Pas mal du tout.

    Joli même.

    #####


    votre commentaire
  • L'assemblage manche / caisse.

    ****

    Pas trop de mots, quelques photos.

    ----

    Le manche et donc, la touche,

    doivent être parfaitement alignés à la caisse.

    ~~~~

    Accessoirement :

    Plus de masquage = moins de ponçage ...

    Tout est là ?

    Ben, oui ...

     

    Alors, on y va !

    Enfin là, on y est ...

    Le Baby Dreadnought en bonne compagnie ...

    ¤¤¤


    1 commentaire
  • L'appareillage manche / touche.

    ****

    Quatre picots de maintien de la touche,

    pour éviter tout glissement sous presses.

    Des pointes d'épingles collées à la cyano.

    La préparation du collage de la touche.

    Les deux cales semelle "tapisson".

    Une plate pour la touche.

    Une surface d'appui concave pour le manche.

    Sous presses.

     

    L'ensemble libéré des presses.

    Le trou de repère de 12éme frette.

    Point liaison manche / caisse.

    Les finitions de l'ensemble.

    Le tout finalisé.

    ~.~.~.~


    votre commentaire
  • Le collage de la liaison du manche à la caisse

    sera renforcé par un tourillon de bois dur.

    ****

    Des outils simples.

    Et toujours à la main ...

    Le banc d'alignement est ici également

    d'une aide "confortable".

    Le trou dans le bloc de caisse

    était fait en amont de l'assemblage de celle-ci.

    Il suffit de découper les éclisses

    pour "le retrouver".

    ~~~~


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires