• Le collage du manche à la caisse.

    ----

    Un alignement parfait de l'ensemble 

    est LA priorité absolue.

    .....

    Plutôt que de passer du temps

    à poncer les excès de colle,

    je préfère le prendre pour poser du masquage.

    yes

    Là, plus possible de revenir en arrière ...

    Il est bon de ramolir

    la colle des adhésifs pour éviter d'arracher des fibres.

    Et voilà le tout assemblé.

    A suivre ... la pose du placage de talon.

    En palissandre.

    ¤¤¤¤¤


    votre commentaire
  • La finition des bords de la touche

    et des extrémités de frettes.

    Elle se fera une fois le manche

    collé à la caisse.

    -----

    A l'exception du bas de touche qui "déborde" sur la caisse.

    Il serait impossible de correctement

    faire ce "travail" après assemblage.

    -------------

    J'utilise des limes souples (en gomme) d'onglerie.

    La durée "de vie" de ces limes

    est limitée avec cette utilisation "détournée"

    Il en faut 3 ou 4 pour une touche,

    selon le diapason.

     

    Donc, pour l'instant,

    la finition du bas de touche.

    On arrive à une douceur et un touché

    proche d'une touche déjà jouée,

    avec un polissage des frettes et du palissandre comme celui

    apporté par des heures de jeu

    ( sur une touche bien réalisée, bien sûr ...).

    ---------

    .....


    6 commentaires
  • L'assemblage définitif de la touche

    et du manche.

    -----

    Ici, les petits "picots" qui empêcheront la touche

    de glisser au collage.

    Sous presses.

    Les finitions d'appareillage de l'ensemble.

    Et voilà.

    Les dernières finitions manche, talon, touche et bords de frettes

    se feront une fois le manche collé à la caisse.

    ********

    -.-.-.-

    )°°°(


    1 commentaire
  • La jonction manche / caisse.

    On y est.

    Principal outil : une mini perceuse et son flexible,

    avec des rouleaux abrasifs.

    Et puis aussi un ciseau à bois de 6 mm, une équerre réglable,

    et bien sûr, diverses cales abrasives, de différentes formes.

    ---------

    On voit ?

    sarcastic

    Et voilà !

    C'est tout ......... pour aujourd'hui !

    -------

    ***

    .0.


    3 commentaires
  • Pour la suite du travail,

    il faut retirer la touche,

    qui tient sur le manche 

    par des petits morceaux d'adhésif double faces fin.

    La touche est peu épaisse, moins de 3 mm.,

    et une fois frettée, elle est, disons, à manier

    avec précautions ...

    La suite, justement.

    La jonction du manche et de son talon à la caisse.

    Précisément au niveau de la 14é frette.

    La caisse présente un outline arrondi, le talon est tout en courbes avec de belles  volutes.

    ............

    Un travail fin, précis, sans retour possible si trop de matière enlevée ...

    ----

    Un banc d'alignement est plus qu'indispensable,

    si on veut également être certain que manche

    et caisse seront rigoureusement sur le même axe,

    et le même plan.

    ¤¤-o-¤¤

    Il va falloir y aller par petites touches successives

    et venir contrôler des dizaines et des dizaines de fois.

    Là, on voit bien que tout ... reste à faire.

    Comment "ça marche" ?

    Ben ... comme ça !

    ( Ici un mezzo soprano pineapple. On peut voir

    que le PA ténor, ben, c'est bien ... un ténor ! )

    sarcastic


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires