• Voilà la donc la finition à l'huile terminée.

    smile

    Reste à attendre 7-10 jours pour

    que les solvants s'évaporent, et que les siccatifs durcissent dans pores et veinages des bois.

    Puis viendra le lustrage.

    Donc, 8 passes au Danish Oil Liberon, et les 6 dernières en hard finish

    avec de l'huile Liberon Finishing Oil.

    Ensuite suivront le montage des mécaniques

    à boutons ébène, des sillets de même essence,

    le cordage (en Living Water), et les réglages d'action.

    -*-

    La table radiusée (bombée),

    pour contrarier le stress induit sur le chevalet sous la tension des cordes

    m'a permis d'en réduire l'épaisseur. 13/10 de mm.

    On peut le voir sa finesse sur le gros plan du sounddhole ( où l'on peut apercevoir l'étiquette de fond)

    Donc, encore du temps.

    Pour ça, j'en ai.

    Patience...

    J'en ai aussi - pour ça.

    Et vous ?

    yes 

    Des photos sous éclairages différents.

        

    Ou l'on peut apercevoir la finesse de la table: 13/10 de mm.

     

     


    votre commentaire
  • J'aime bien les histoires de tranches de vie.

    ^^

    Une petite ?

    yes

    Les couteaux de poches, j'en ai une petite collection.

    Certains ont une histoire, ou en ont amenés une.

    Pas les plus beaux, pas les plus rares.

    Un peu comme nous, quoi.

    smile

    Balade "en ville", arrêt devant une armurerie/coutellerie.

    Tiens, l'Opinel n°9, pour les huîtres, pourquoi pas ?

    J'aime bien les Opinel.

    Je pousse la porte.

    Bon, les flingos, pas mon truc.

    A part peut-être la Winchester canon scié de Josh Randal...

    Une autre histoire, en short, tout çà ...

    ¤¤¤¤

    Je tourne le présentoir Opinel.

    Le patron s'essuie les main, en sortant de son coin atelier.

    Une odeur connue.

    D'huile. Danoise.

    Je lui dis direct.

    "C'est de la Liberon, cette odeur d'huile, de la Danoise" ?

    Sourire.

    Liberon, oui, mais Finish Oil (l'armurier).

    Ha ouais (moi).

    Vous connaissais, vous utilisez (lui) ?

    Ben, le Danish Oil, oui, je bricole, je fabrique des ukulélés, vous savez, des petites gui....

    "Ho oui, je sais ce que c'est, un ami guitariste ne lâche jamais son ukulélé pendant les apéros !"

    Mais vous ne les vernissez pas ?

    Moi: ben non: plus doux, plus libres, plus vivants, pas bloqués, les bois....

    Hop, je passe dans le coin atelier (invité).

    Et là, une crosse de vieux fusil, en restauration, superbe, 8é passe, abrasif + Hard Oil finish,

    avec du Finish Oil Liberon !...

    "Plus dur au séchage, me dit-il, insensible à la sudation, moins sensible à l'humidité,

    c'est mon père qui m'a appris le métier, je lui ai fait ses finitions de bois depuis tout gamin.

    -***-

    Bon, je prend l'Opinel n° 9, et lui glisse un carton avec l'adresse de mon blog GG uke.

    -----

    Un café pas loin, magazine...

    Je repasse devant le bouclard.

    Toc-toc à la porte, le rouquin (ha oui, c'est un rouquin, je dis ça, juste pour dire ça, hein!),

    me fait signe de pousser la porte:

    "J'ai vu votre site de ukulélés, chapeau, beau boulot".

    Merci bien, sympa.

    Il me tend un sac en papier marron.

    Un demi bidon de Finish Oil entamé.

    C'est combien ?

    "Ben tiens, un café la prochaine fois que vous traînez dans le coin..."

    sarcastic

     

    Donc, là, la 3é passe, grit #1500 (2 précédentes au #1200), au Hard Oil Finish.

    - Liberon Finish Oil -

    On verra bien, mais ce que je vois moi,

    c'est que c'est de plus en plus doux, comme plus fermé dans pores et dans les fibres...

    J'aime bien les histoires, les petites comme ça.

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • La finition de ce soprano acajou, huile danoise et papier abrasif #1000, première passe.

    Hou-là, il en reste, avant la dernière au grit # 2000, puis le lustrage !

    Ca commence à être doux, tout lisse, mais on est bien

    loin du touché final.

    Très loin !

    Quelques photos d'ambiance...

    sarcastic

     

     


    votre commentaire
  • Le French polish.

    A l'huile Danoise...française,

    Liberon.

    yes

    Episode 1 /14 de la série #400 - #2000.

    ¤¤¤¤

    Avant de commencer.

    Et hop, on démarre !

     

    Et voilà, 24 heures de séchage

    avant la suivante passe, toujours à l'abrasif #400.


    votre commentaire
  • Et bien, le voilà en attente de la finition

    au Danish Oil, ce joli soprano acajou...

    --**--

    Avec des sillets en ébène,

    hum, des mécaniques boutons idem, en ébène,

    pas vilain...

    .............

    Et puis, le placage de talon en palissandre.

    Tout comme le chevalet cordes traversantes.

    yes

     

     

    Le placage de tête, en acajou bookmatched.

     

    Donc, le talon,

    pas trop "aiguille", 

    tout en volutes.

    Avec son "chapeau" en palissandre.

     

    Bien sûr, les teintes seront bien plus chaudes,

    plus ambrées, avec les nombreuses

    passes d'huile Danoise.

    .../...


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires